Gelée et pâte de coings


Le coing est le fruit d'automne par excellence… Un beau jaune d'or, un parfum délicat, des formes généreuses, on a juste envie de le croquer… Mais NON ! le coing se mange uniquement cuit et contrairement à ce que l'on pense, il se prête à quelques belles recettes sucrées mais aussi salées, tajine, tatin, compote, pour accompagner une viande…

Aujourd'hui on reste basique avec la traditionnelle gelée et la pâte de fruit.

  • Coings

  • 1 citron par kg

  • Sucre en poudre

Frottez les coings pour enlever le duvet. Coupez-les sans les éplucher en gros cubes après avoir enlevé le cœur que vous mettrez dans une mousseline (cela apportera de la pectine, ce qui fait prendre la gelée). Déposez les cubes de coings dans une grande casserole avec la mousseline nouée contenant le cœur des coings. Versez de l’eau à hauteur des coings puis portez à ébullition. Faites cuire 40 minutes à petit bouillon.

Récupérez le jus de cuisson dans une casserole puis placer sur le dessus une passoire avec les morceaux de coings cuits, laissez égoutter jusqu'au lendemain.

Placez les coings dans un tissus fin ou un bas et pressez-les pour extraire le jus restant, ajoutez-le au jus de cuisson. Passez le tout au chinois pour avoir un jus bien clair. Gardez la pulpe des coings pour faire la pâte de coing.

Préparez les pots de confiture en les ébouillantant et en les faisant sécher sur un torchon propre.

Pesez le jus de cuisson, ajoutez l'équivalent en sucre puis ajoutez le jus de citron.

Portez le mélange à ébullition et faites cuire pendant 30 minutes environ à petit bouillon tout en remuant. Arrêtez la cuisson lorsque le mélange commence à se gélifier (testez la gelée sur une assiette).

Versez ensuite dans les pots, fermez-les puis retournez-les jusqu’à refroidissement complet.

Pâte de coing

Passez la pulpe de la gelée dans un moulin à légumes ou au mixer. Pesez et ajoutez l'équivalent en sucre. Mettez sur le feu et faites cuire tout en remuant. Comptez une quarantaine de minutes. (Si vous disposez d'un thermomix, c'est pratique, pas besoin de rester près de la casserole à remuer !).

Étalez ensuite cette pâte sur un papier sulfurisé sur une épaisseur d'1 centimètre environ. Si vous disposez de moules en silicone, vous pouvez mouler votre pâte de coing, en rectangles, en boules… Laissez sécher pendant 2 jours en retournant votre pâte au bout de 24 heures, si vous avez utilisé des moules, enlevez la pâte des moules et faites sécher encore 24 h. Enrobez-les de sucre cristallisé (bien utiliser du sucre cristallisé si vous prenez du sucre semoule, il risque de fondre).


Une autre recette à base de coings ici


Mieux que le sapin magique du rétroviseur… abandonnez un coing dans votre voiture, le doux parfum de l'automne vous accompagnera tout au long de votre route…


© B COMME BON DEPUIS 2007

Créer du contenu pour ce blog demande du travail et du temps, c’est pourquoi toutes les images et les textes ne peuvent pas être utilisés sans autorisation.

Je vous remercie de me contacter si vous êtes intéressé par ce contenu.

Valérie Szewczyk graphiste et photographe culinaire.

LOGOVSZ-01.png